Mon expérience Inktober

Le challenge

Inktober est un challenge à destination des dessinateurs professionnels, ou non. Le principe : réaliser un dessin à l’encre par jour, tous les jours du mois d’octobre, et le diffuser sur les réseaux sociaux à l’aide du hashtag #inktober.
L’idée est d’encourager les artistes à dessiner pendant un mois et à exposer leurs œuvres au grand jour. Améliorer ses techniques, avoir un retour du public, gagner en notoriété, chacun y trouve son compte en fonction de ses objectifs.

My Inktober

Ces derniers mois, j’avais dans l’idée de dire des choses, sans pour autant trouver le bon moyen de le faire. Rédactrice de cœur, l’écriture me semblait limitée dans l’expression de mes idées. J’ai donc décidé d’associer des dessins à mes textes afin d’illustrer mes propos et rendre le message plus impactant. Mais il me fallait trouver le bon moment et le fil conducteur qui légitimeraient la démarche. C’est comme ça que j’ai décidé de suivre le mouvement Inktober, en produisant un dessin par jour sur la thématique des « petits tracas du quotidien ».
Au début du challenge, je dessinais directement au feutre sur du papier, pour ensuite partager mes dessins sur mon profil Facebook personnel.
C’est seulement après quelques retours très positifs sur mes illustrations que j’ai décidé de les diffuser sur une page publique. Corentine était née. Une seconde fois.

Et puis là, tout est allé très très vite. Mes publications se sont enchaînées, et après une nuit agitée, je dessine spontanément cette scène :

inktober10

Je dessinais alors, sans le savoir, le dessin le plus populaire de ma page, celui qui me fera connaitre auprès de mes 8000 « fans » Facebook. À l’heure où j’écris ces lignes, la publication de ce dessin a été partagée, plus de 24 000 fois. Si on cumule tous les partages c’est près de 3 millions de personnes atteintes, plus de 100 000 « j’aime » et 21 400 commentaires. Il m’a aussi permis d’apparaître dans des articles sur des journaux en ligne tels que le Huffington Post ou Le Bonbon. De la pure folie.

On fait le bilan, calmement, en s’remémorant chaque instant

Le 31 octobre est arrivé et je poste mon dernier dessin du challenge.
J’ai réalisé 31 dessins. J’ai affiné mon style, testé des trucs qui ont marché, des choses un peu ratées. J’ai expérimenté (péniblement) le dessin numérique. J’ai échangé avec des centaines de personnes (encore merci pour vos adorables messages), j’ai eu des moments d’euphorie, des passages de flippe. Mais je suis ravie du résultat. Tout ce qui se passe sur ma page est à la fois complètement inattendu et terriblement excitant. Vous faire marrer avec des scènes de mon quotidien, avec un personnage plus personnel que jamais, c’est vraiment une magnifique récompense.

J’encourage vraiment tous les artistes en herbe à se confronter au challenge Inktober. Je les encourage à dessiner à n’importe quel moment de l’année d’ailleurs. Lancez-vous. Une petite page Facebook, quelques dessins, et vous verrez bien. Peut-être que des portes s’ouvriront. N’ayez pas peur. Vous avez le droit de tenter votre chance. Tout le monde a quelque chose de bien à transmettre. Et surtout, cessez de vous comparer aux autres. Tous les styles sont bons à prendre, il en faut pour tous les goûts. Donc au revoir l’auto-censure, et bonjour la confiance en soi !

yes-you-can-giphy
giphy.com

Et c’est quoi le programme maintenant ?

Pour tout vous dire, j’ai le sentiment que je ne dois pas m’arrêter en si bon chemin. Vous êtes nombreux à me suivre, à avoir cru en moi, donc rien que pour ça, je décide de continuer d’alimenter la page Facebook avec mes petits dessins.
Bien sûr, je ne publierai pas un dessin par jour puisque ça demande beaucoup de temps et que, pour rappel, ça n’est pas mon métier. Mais j’essaierai d’être active, du mieux que je peux. J’aime dessiner quand j’en ai envie, et surtout quand j’ai quelque chose à dire. Je ne souhaite pas que le dessin devienne une contrainte, donc j’irai à mon rythme.
J’ai encore quelques « petits tracas du quotidien » sous le coude mais désormais, ça ne sera plus la thématique principale de mes dessins. Je compte bien exploiter d’autres idées et avancer sur d’autres sujets qui m’intéressent. J’espère que la suite vous plaira et qu’on fera encore un petit bout de chemin ensemble les amis ! À très bientôt.

Corentine